Patrimoine > Eglise
Eglise Saint Seurin de Gabarnac
L'église romane de de Saint Seurin de Gabarnac date du XII ème siècle.
Faisant partie des richesses de l'art roman girondin, celle ci a été classée monument historique en 1925 pour son portail unique.
Elle a un plan très simple, composé d'une nef unique, terminée par un choeur rectangulaire couvert d' un berceau brisé
La sacristie a été ajoutée au XVIII ème siècle.
L' élévation occidentale de l' édifice a été restauré en 1934, 1960 et 2009.
 
Ce qui fait sans nul doute tout l' intérêt de l'édifice c'est sa façade à clocher ajouré, ornée de motifs naïfs.
Ce portail roman sculpté en faible relief date de la fin du XII ème siècle.
 
Léo Drouyn qui a découvert l'église en 1841 et en a dessiné le portail, le trouve si intéressant du fait des sculptures de
 l'archivolte, qui le gravera et le publiera dans son premier ouvrage, " Choix des types les plus remarquables de l'architecture au moyen-âge dans le département de la Gironde ".
 
Sur le dernier rouleau, on trouve sculpté de gauche à droite, des losanges, des damiers, un personnage debout sur un serpent, une scène de lutte, une scène de chasse à courre où une meute de chiens et son sonneur de trompe poursuivant un cerf, ou encore un cheval conduit par deux chevaliers, un jongleur, un couple de danseurs, deux files superposées d' oiseaux de profil, une nouvelle scène de lutte, des bateleurs et des volutes.
 
Léo Drouyn crut d'abord y voir en 1841, des oiseaux à tête humaine. Lorqu'il y revint en 1863, il se rendit compte que ce qu'il avait pris pour des ailes étaient des boucliers et qu'il s'agissait de guerriers portants des boucliers ronds par en haut, pointus par le bas qui donnent réellement à ces personnages des formes d'oiseaux.
 
La Pietà, sculpture en pierre située à l'interrieur de l'église de Gabarnac date de la première moitié du XVI ème siècle.
La Vierge, assise légèrement de trois-quarts, les mains jointes, a le visage tourné à gauche vers celui de son fils, dont elle soutient sur ses genoux le corps allongé au bras droit pendant, au pied gauche posé sur les plis du manteau de sa mère.
Des traces de polychromie ayant été retrouvées sur la Vierge (du bleu sur le manteau, du rouge sur la robe et du vert ou jaune sur le revers du voile) rappellent que toutes les statues de cette période étaient peintes.
D'après Paul ROUDIE, professeur d'histoire de l'art et attaché à la commission régionale
" Aquitaine " de l'inventaire général des monuments et richesses artistiques de la France, la Vierge de cette Pietà présente certaines ressemblances avec la statue Sainte Anne de la cathédrale de Bordeaux (sources " Le patrimoine des communes de la Gironde " Flohic Editions, octobre 2001).
Portail de l' église Saint Seurin de Gabarnac
Détails sculptures du portail
Pietà de l' église Saint Seurin de Gabarnac
Jordan 10 Chicago Nike KD VI Lebron Soldier 7

jordan 11 berd jordan 4 fire red gamma jordan 11

lebron 11 white red air jordan 10 chicago Jordan 12 taxi

Jordan 10 Chicago nike kd vi Lebron Soldier 7

Jordan 11 Low Concord KD VI Elite Jordan Retro 11 Low Retro 9 Jordans Jordan 4 Fire Red LeBron 11 Blue White