Histoire > Histoire des lieux-dits, AOC Gabarnac
Histoire de Gabarnac
 
 
L'histoire du nom de Gabarnac témoigne d'une petite fondation gauloise reposant sur un nom de personne attesté, latinisé en Cavarinus. Le " v " en gascon se sonorise " b " et le suffixe " ac ", contraction du gallo-romain " acum ", signifie " chez "ou " domaine ". 

Cette thèse autorise à imaginer qu'à l'époque gallo-romaine, vivait jadis en cet endroit, un notable prénomé Cavarinus...qui donna son nom au village.  

On retrouve une ancienne voie romaine sous la D-229 qui est toujours une ligne de crêtes.

Il existe encore aujourd'hui le long de cette route des vestiges gallo-romains sous forme de fontaines en pierres servant à abreuver les animaux.  

Jusqu'à la fin du XIX ème siècle, Gabarnac a été rattaché à la commune de Monprimblanc pour le service de l'enseignement primaire car elle ne possédait pas d'école, ni de Mairie.  

Dans une volonté symbolique, celle du rapprochement entre les " libres penseurs " du hameau de Lamothe et les " calotins " du bourg aux abords de l'église, la maison commune de Gabarnac fut achevée en 1889, lieu dit Bidonnet, représentant le centre géographique du village.
 
En septembre de cette même année, après nomination d'un instituteur, plus de 50 enfants furent scolarisés. En 1892 sera crée la bibliothèque scolaire. 
Histoire des lieux-dits
 
Les patronymes apparaissent en majorité dans la société du moyen âge, à partir du XI ème siècle.
L' accroissement de la population nécessite l'utilisation de surnoms et de sobriquets afin de distinguer les familles.
Les 21 hameaux du village de Gabarnac représentaient à l' origine 21 grandes demeures avec une activité artisanale spécifique ou tout simplement une particularité notoire...qui par la suite ont donné leur nom aux lieux-dits.
 
On connait pour certains l' origine de leur nom :
Carte topographique par Belleyme 1762-1780
Le mathelot ou matelot
 
Autrefois cet endroit n' avait qu'une seule habitation et la famille qui y résidait, établie en ces lieux depuis fort longtemps a donné son nom à cette demeure perdue dans cette voie sans issue.
En 1747, vivait ici un dénommé Michel MATHELOT, sabotier comme son fils ( Sources, Archives Départementales de la Gironde et Archives d'Etat Civile de Gabarnac).
Voici donc un cas d' activité artisanale...
Ainsi pouvait-on dire : "On va chez MATHELOT, le sabotier ".
Laffitte ou Lafite
 
Ce lieu-dit était anciennement appelé " Cavagnac " ou " Cavaignac ". En ce domaine habitait Jean Guilhem CAVAGNAC, propriétaire viticulteur et Maire de la commune de Gabarnac de 1826 à 1837 (lien vers liste des Maires).
Un jugement au tribunal de première instance de Bordeaux permettra à un dénommé Pierre Marcellin LAFFITTE, entrepreneur de travaux publics à Béguey , de se rendre adjudicataire de l' ensemble du domaine de Cavagnac en 1842 et 1843.
Marcellin LAFFITTE donna donc à ce lieu son nom (ne figure pas dans la carte de Belleyme étant établie entre 1762 et 1780).
 
Pour l' anecdote Marcellin LAFFITTE (1806-1873), natif de la commune de Béguey, célibataire, portait un nom voué à la notoriété.
Effectivement, il eu pour neveu Pierre LAFFITTE dont la statue érigée à Béguey rappelle qu' il connut une destinée hors du commun. Il fut un grand philosophe, instaurateur du positivisme et créateur de l' enseignement populaire supérieur en 1878.
Il côtoyait à l' époque Auguste COMTE, Jules FERRY, Léon GAMBETTA et son ami Anatole FRANCE.
(sources : Association Saint Blaise-Cadillac et Norbert POUVEREAU " Pierre LAFFITTE, l'homme, le positivisme et Béguey " et  " Béguey, patrie de Pierre LAFFITTE ").
Pierre LAFFITTE (commune de Béguey)
Bidonnet ou Bidonet
 
Là, se trouvait la demeure d'un dénommé Jean GAUSSEM (1741-1786).
L'histoire raconte que ce dernier possédait un attribut qui lui valut la postérité : celui de posséder un petit ventre bien rebondi, sans nul doute, le plus typique de la commune de Gabarnac...
Ainsi pouvait-on dire : " On va chez Jean GAUSSEM, lou Bidonnet " en patois " Le petit bidon ".
Faugas ou Feugas
 
Le surnom de Faugas, en ancien français " fauge " désigne le terme de fougère ou fougeraie. Le suffixe " as " est une sorte  de superlatif.
Faugas a donc une signification de grande fougère ou grande étendue de fougères. Habitant un endroit possédant cette caractéristique naturelle, ses contemporains l'on probablement surnommé " La Faugas " ou
" De Faugas ".
De plus, selon Christian BOUGOUX( spécialiste de l' iconographie romane de l'Ouest de la France), les Faugas sont seigneurs de tous le territoire de la paroisse de Gabarnac.
Une maison forte fut construite au XIII ème siècle sur cet emplacement. (lien partie patrimoine de la commune Château Faugas).
Lamothe
 
Le lieu-dit Lamothe représente le point culminant de la commune de Gabarnac, soit  120 mètres. C'est donc de cette particularité géographique qu'en découlera ce nom.
Le Fourneau
 
Ancien village de charbonniers.
Mestrepeyrot
 
Situé dans le bourg de Gabarnac, le lieu-dit Mestrepeyrot était orthographié de la sorte : Mestre Peyrot ou Maiste Peyrot...du patois, " Maître Pierre ".
Jordan 10 Chicago Nike KD VI Lebron Soldier 7

jordan 11 berd jordan 4 fire red gamma jordan 11

lebron 11 white red air jordan 10 chicago Jordan 12 taxi

Jordan 10 Chicago nike kd vi Lebron Soldier 7

Jordan 11 Low Concord KD VI Elite Jordan Retro 11 Low Retro 9 Jordans Jordan 4 Fire Red LeBron 11 Blue White